Découvrez les 11 lauréats de l’appel à projets « jeunes pour l’égalité » !

illust AAP égalité.png

Lors de la réunion du jury du 8 décembre 2017, 11 projets lauréats ont été retenus :

  • « Toi, tu aimerais faire quoi ? » : projet qui vise à travailler sur l’égalité filles garçons dans le choix de l’orientation et du métier au sein du Collège Pompidou de Claix

 

  • Court métrage « populaire » : accompagné par l’équipe Cinédia, une classe du collège ND de Sion situé a Grenoble travaille à la réalisation d’un court métrage aillant pour but de faire prendre conscience du harcèlement et le renverser

 

  • « Ce que j’aime faire » : l’équipe d’animation du CCAS de Gières souhaite réaliser un micro-trottoir avec les enfants d’élémentaire accueillis dans le cadre périscolaire afin de les questionner sur les activités auxquelles ils aiment participer, et les amener progressivement à réfléchir sur la question des stéréotypes de genres qui y sont liés.

 

  • « Les femmes et les hommes dans le sport : quelle place d’hier à aujourd’hui ? » : à l’occasion de l’anniversaire des JO de Grenoble, le centre de loisirs Picasso d’Echirolles souhaite valoriser la place des femmes dans le sport et lutter contre les préjugés et les idées recues.

 

  • « Marie Curie, une femme très culottée » : Des élèves de seconde du Lycée Marie Curie, à partir de la lecture de l’ouvrage « Marie Curie : non au découragement » d’Elisabeth Motsch, et de l’étude des « Culottées » de Pénélope Bagieu, vont créer une biographie de Marie Curie en bandes dessinées, à la manière de Pénélope Bagieu dans ses ouvrages « les culotttées ».

 

  • « Egalité fille-garçon au cinéma » : à travers un projet de découverte du cinéma d’animation, les jeunes participants aux ateliers des « Mercredis Découverte » organisés au sein de la Maison des habitants « Les Ecureuils » d’Echirolles réaliseront un court métrage pour lutter contre les stéréotypes filles / garçons.

 

  • « Vivre sang » : une jeune femme souhaiter lever le tabou sur les menstruations et sensibiliser aux questions de santé liées aux protections périodiques à travers la création d’une exposition artistique itinérante sur les menstruations.

 

  • « Défilé : Olympe de Gouge et les Droits de la femme » : la structure « Composite » de Grenoble, avec l’ENILV de Claix et la Garantie Jeunes, propose l’organisation d’ateliers de création à travers l’histoire d’Olympe de Gouge et de ses textes, avec pour objectif la participation au défilé de la fête des tuiles, afin de sensibiliser aux questions d’égalité femmes-hommes.

 

  • « Je m’affiche » : la MJC des Eaux Claires propose l’installation d’une exposition grand format de portraits de filles et de garçons qui s’affichent, affirment leur identité au-delà des stéréotypes filles-garçons et revendiquent l’égalité.

 

  • « BD stéréotypes-stéréomeufs » : le lycée Louise Michel de Grenoble propose un projet qui consiste à créer une BD sur les clichés hommes-femmes.

 

  • « Echange européen, partage culturel et création d’un court métrage » : la structure « Vie et partage » d’Echirolles propose propose la réalisation d’un court-métrage qui sera réalisé dans les studios de Fort Bravo en Espagne. L’idée est de tourner un western féminin avec la présence d’une femme forte, dans lequel l’égalité femme-homme devra être rétablie et le rapport de domination renversé par rapport aux westerns traditionnels.